05 mars 2010

Ailes d'Aprilynne Pike

C'est avec une grande impatience et tout autant d'attente que je me suis jetée sur le premier volet de la tétralogie initiée par Aprilynne Pike. En ayant entendu de forts bons échos, j'avais tenté de l'acheter sans succès car indisponible et c'est une Québecoise du forum du club des rats qui m'a permis de le lire. Merci à elle pour ce LV qui a tenu toutes ses promesses.

ailes

Laurel est une adolescente de 15 ans un peu comme toutes les autres, une jeune fille mal dans sa peau, fraichement débarquée à Crescent City, en Californie. Tout est d'autant plus nouveau que Laurel, qui vivait avant retirée avec ses parents dans une demeure isolée d'Orick, en Californie, doit maintenant se confronter au monde, se faire un cercle d'amis et lutter contre ses souvenirs si heureux d'une vie paisible. Car la jeune fille a jusqu'à présent étudié à domicile, a été autonome et a vécu sans rendre de comptes à personne. C'est donc avec appréhension qu'elle découvre un nouveau système scolaire, un rythme réglé, une discipline à laquelle se conformer. David, élève de sa classe, vient heureusement à sa rescousse et offre son aide dans les premiers jours synonymes d'angoisse. Lui est le play-boy dont toutes les filles rêvent, il est décontracté et charmant sans se forcer.
On entame un processus d'adaptation normal et c'est alors qu'un phénomène bien plus étrange vient perturber notre Laurel qui pensait que le wagon était sur les rails. Oui car l'action prend un tour fantastique avec l'apparition dans le dos de la jeune fille d'une bosse qui croît dangereusement. Qu'est-ce, si ce n'est la puberté qui se manifeste à un endroit un peu douteux?
Laurel n'y prête garde jusqu'à ce que la bosse, douloureuse et de la taille d'une balle de softball, se transforme en ailes. Ou si ce n'est des ailes c'est bien des jeunes pousses couvertes de pétales que notre héroïne découvre un beau matin. Irréelle que cette splendide plante qui a pris corps dans son tronc pour venir fleurir à même la peau.

Le passage est beau et on se figure l'éclosion comme précipitée par la lumière du jour :

Laurel, fascinée, fixait les pâles choses avec de grands yeux. Elles étaient terriblement belles - trop belles pour l'exprimer en mots. Laurel se tourna de nouveau vers la glace, son regard sur les pétales voltigeant à côté de sa tête. Ils ressemblaient presque à des ailes.

C'est donc tombant des nues que notre héroïne compose avec ce membre végétal en plus. Le dissimulant à sa famille, à ses amis, elle finit par se confier à David, celui en qui elle trouve une oreille compréhensive et attentive.
Mais Laurel, malgré la magie des instants, malgré sa spécificité hors du commun cherche à comprendre la source du problème. Elle tente de revenir à ses racines (c'est le cas de le dire) en retournant à Orick, dans la demeure où elle a grandi, arpentant le nature environnante en quête de réponses. Et c'est au détour d'une de ces promenades qu'elle rencontre Tamani, jeune homme peu surpris de la protubérance qui pousse en haut de son dos. Car Tamani est un être comme elle, c'est plus exactement un homme-fée, un gardien de royaume qui se doit de protéger les siens.
Entre son ancienne maison, menacée d'être rachetée par un agent immobilier peu scrupuleux et cette rencontre qui la désarçonne, Laurel doit revoir l'équilibre de son monde, se confronter à la réalité des choses derrière l'étrangeté des apparences.
Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises puisque le peuple des fées semble lui sur la sellette face à une peuplade nettement plus redoutable et malfaisante. Pourquoi Laurel est-elle dotée d'ailes? Pourquoi est-elle aux prises avec un mal étrange qui semble toucher les siens? Telles sont les énigmes qui restent à résoudre dans ce premier volet très prometteur et innovant.

J'ai été happée par l'histoire. Car ce monde étrange est aussi fascinant de par bien des aspects : les fées sont auréolées de mystère et on est tout bonnement accroché à cette histoire emplie de magie. Tous les ingrédients sont là : le suspens, un réalisme qui bascule dans la magie, une bonne dose d'amour et un style alerte et incisif. Bien sûr il y a des soucis de traduction qui m'ont plus fait rire qu'autre chose : "formidable" est employé à tout bout de champ pour désigner les gens, les situations... C'est formidable non? :)
Mais je relève ce souci de traduction uniquement pour pointer un défaut qui n'a été, en fin de compte, que mineur. Car on glisse sur le vocabulaire parfois imprécis, on se figure malgré tout les choses nettement. C'est un monde qui, tout comme Forks ou Poudlard, ne demande qu'à exister et qu'on se fait un plaisir de bâtir à petits pas. Plus on avance, plus on se prend à désirer que les créatures apparaissent à tous les coins de page. Eh oui, en somme on se prend au jeu !
Un excellent livre qui augure une suite des plus prometteuses et que je guetterai avidement !

Merci à la bonne âme qui m'a communiqué ce livre tout aussi bon. Vivement qu'il fasse du vent, des vagues et s'enracine parmi nous !

Ailes - Aprilynne Pike ; traduction de Linda Leith (AdA, 2009, 333 p.)

Posté par Mélopée à 14:28 - Littérature jeunesse - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • ha ba bravo tu m'a donné envie !!
    C'est vraiment pas raisonnable les blogs !! ;o)
    Ou alors c'est moi qui ne suis pas raisonnable et jamais rassasiée ?! ;o)

    Posté par sandy, 06 mars 2010 à 10:28
  • Ah ben là! Il ne me disait rien ce roman, mais après la lecture de ton avis, je crois que je vais m'inscrire au LV ! )

    HS: Où tu pars pour tes vacances!?!

    Posté par aBeiLLe, 06 mars 2010 à 15:06
  • Waou, c'est vrai qu'il a l'air vraiment passionant celui là... Une bien belle histoire... Il faut que je montre cela à "fille ainée"
    Bises et bon week end !

    Posté par L'or des chambre, 06 mars 2010 à 20:40
  • Je n'avais pas lue ton express...
    Je te souhaite de très bonnes vacances Mélopée, reviens nous avec pleins de lectures...
    Bises.

    Posté par L'or des chambre, 06 mars 2010 à 20:41
  • J'ai hâte de le lire après une critique pareille!

    Posté par Liza Lou, 07 mars 2010 à 10:36
  • @ Sandy : Je confirme, les blogs sont dangereux pour la tenue de PAL. Moi-même je ne fais que me laisser tenter par les critiques élogieuses et ce même "Ailes" je l'avais noté suite à l'enthousiasme d'une lectrice amie. Mais bon, succomber ça permet de tomber sur des livres vers lesquels nous ne serions pas allés de prime abord donc tout benef' !

    @ aBeiLLe : C'était ma petite mission : engrainer le plus de monde ni vu ni connu
    Pour les vacances : je reviens de trois jours à Bruxelles (où j'ai travaillé à la Foire du livre) et je suis présentement dans le sud-est à Cannes pour profiter du soleil et du temps plus clément.

    @ L'or des chambres : Je recommande en effet aux ados qui se languissent d'un "Twilight" (oui, oui j'ose la comparaison). Je guette maintenant la suite qui d'après mes renseignements devrait sortir sous peu (au Québec du moins).

    @ Liza_Lou : Tu t'es inscrite au LV? Si c'est le cas, il passera rapidement par chez toi et j'espère que tu ne seras pas déçue.

    Posté par Mélopée, 09 mars 2010 à 11:53
  • Je prend note c'est très tentant.

    Posté par Lilibook, 09 mars 2010 à 12:00
  • @ Lilibook : Eh bien j'ai hâte dans ce cas de lire ton avis.

    Posté par Mélopée, 11 mars 2010 à 11:45
  • Waouh il a l'air vraiment sympa celui-ci.
    Dommage qu'il soit indisponible. Il n'est pas encore sorti en France où ils sont en rupture de stock?

    Posté par MyaRosa, 14 mars 2010 à 13:35
  • Il est disponible en fait, je viens d'aller voir! Chouette!

    Posté par MyaRosa, 14 mars 2010 à 13:36
  • @ MyaRosa : En fait il est bel et bien disponible en France et quand je l'avais commandé tout avait bien été pris en compte. C'est au niveau de l'approvisionnement qu'on m'avait dit qu'il n'était pas disponible. Cela date déjà d'il y a au moins un mois donc c'est possible que ça ait changé. Moi je trépignais tellement qu'une copine de forum s'est dévouée pour m'en faire profiter avant tout le monde

    Posté par Mélopée, 14 mars 2010 à 16:32
  • C'est malin! Maintenant j'ai envie de le lire!

    Posté par Edelwe, 24 mars 2010 à 17:31
  • @ Edelwe : Ah, ah, tant mieux ! En espérant que tu puisses te le procurer sans encombres

    Posté par Mélopée, 24 mars 2010 à 17:57
  • Je viens de le terminer et j'ai vraiment adoré.
    Merci infiniment, sans toi je serai passée à côté de ce livre vraiment sympa.

    Posté par MyaRosa, 28 avril 2010 à 12:16
  • Pour la traduction, tu ne penses pas que c'est du à la version québecoise ? Moi ce qui m'a le plus fait rire, c'est les "Hé" à tout bout de champs pour se dire bonjour!

    Posté par MyaRosa, 28 avril 2010 à 18:16
  • @ MyaRosa : Ravie que tu aies pu mettre la main dessus et qu'il t'ait convaincue. Le deuxième serait pour très bientôt. Sur mon forum de lectures, celle qui m'avait passé le premier va mettre le deuxième en LV. Alala, je m'en réjouis !
    Quant à la traduction, oui j'ai trouvé que certaines formulations n'étaient pas très naturelles pour un français lambda. Mais peut-être que c'est justement parce que c'est tout simplement à la mode québécoise. Mais ça ne m'a pas dérangé, ça lui donnait au contraire un côté très frais.

    Posté par Mélopée, 29 avril 2010 à 12:50
  • quel âge

    a votre avis ce livre est destiné à quel tranche d'âge (attention pas quel âge mais quelle tranche) est-ce un roman tel que harry potter ou twilight destiné aux ados pour lequel les adultes peuvent se lancer ?
    merci !

    Posté par chaussssettes, 05 novembre 2010 à 21:16
  • Dans l'ensemble c'est un roman très sympa mais qui a ses petits défauts. Dans l'ensemble cela reste une lecture agréable. J'aime beaucoup ton avis!

    Posté par louve, 23 octobre 2011 à 00:04
  • @ Chaussettes : Effectivement, ce roman convient parfaitement aux ados et pré-ados. Et les adultes s'y retrouvent aussi.

    @ Louve : Merci à toi ! Oui ce roman a sans doute quelques défauts mais pour un premier volume de saga, il tient toutes ses promesses et incite à lire la suite.

    Posté par Mélopée, 28 octobre 2011 à 12:22

Poster un commentaire