03 avril 2010

Take away de Jean-François Mallet

Du fish and chips londonien à la soupe de porc laqué de Shangaï, de la Boqueria de Barcelone aux souks du Moyen-Orient, de la galette saucisse bretonne aux empanadas argentines, la cuisine de rue est un art de vivre répandu dans le monde entier.

11

Laissez-moi vous expliquer comment une réelle quiche en cuisine est tombée en amour d'un livre de cuisine. C'est tout simple : j'ai été charmée par le concept de ce livre qui allie photographies et légendes attractives. L'auteur de ce livre, Jean-François Mallet, se propose de nous faire connaître tous les petits stands de cuisine qui s'organisent au coin des rues, au détour d'une avenue, à l'entrée d'un ghetto, sur les places des marchés ou près des ports.

En somme l'auteur a sillonné le monde pour immortaliser tous ces petits cuisiniers du dimanche qui nous proposent de casser la croute debout, dans une ambiance bonne enfant et familiale. Que diriez-vous de galettes de crevettes aux patates douces de Bangkok ou d'une friture de bananes du Mali? Les intitulés me faisaient rêver, le regard sur ce qui mijote dans les poêles et dans les cocottes ont eu tôt fait de m'achever. Un livre dont on ne se lasse pas et qu'on dévore comme des pauses gourmandes (ouf, celles-ci ne sont pas caloriques).

En plus de l'originalité des clichés qui nous présentent des encas tous plus appétissants les uns que les autres, ce sont des commentaires très pertinents qui viennent accompagner les images. Et pour certaines de ces photos, le bonus est qu'on a la recette dans le livre. Ce n'est donc pas seulement une découverte des mets avec les yeux, c'est aussi un excellent moyen de faire venir l'inconnu, l'exotisme d'un ailleurs chez soi. Et ça j'ai profondément aimé ! J'ai déjà coché de nombreuses recettes que je ferai exécuter par mon copain, pour le reste je me contente d'engloutir du regard et c'est une consolation très, très agréable.

Le plus drôle c'est que je suis sans doute la plus mal placée pour parler de cuisine car quand je suis derrière des fourneaux, c'est quitte ou double pour que tout flambe dans la casserole. Mais je suis restée émerveillée par ces petits plats qui, à première vue, paraissent simples à exécuter et je me suis prise à rêver sur l'étendue de mes pouvoirs culinaires qui s'ouvriraient au monde. Avec Take away, dont le titre est déjà comme une promesse de voyager, c'est  un bel ouvrage qu'on parcourt avec la même fascination qu'un roman.

A se procurer de toute urgence ! Tant pour les aspirants au voyage culinaire que pour les simples curieux avides de nouvelles curiosités.

Un immense merci à Alapage pour ce partenariat ! Je suis vraiment ravie de ce livre que je conserverai religieusement.
Et merci aussi aux chroniqueurs de La librairie francophone qui m'ont fait connaître ce livre.

Take away : 500 photographies de Jean-François Mallet ; 120 recettes de cuisine de rue du monde entier
(Aubanel, 2009, 383 p.)

Posté par Mélopée à 18:30 - Mes inclassables - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Je note, malgré ma période régime d'avant l'été !

    Posté par Géraldine, 05 avril 2010 à 21:35
  • Celui-là avait déjà attiré mon oeil en librairie. J'attends de savoir si les recettes sont vraiment intéressante. Dès que tu as mis ton copain aux fourneaux, tu le signales !

    Posté par Agnès, 06 avril 2010 à 10:39
  • @ Géraldine : Allez, c'est trois fois rien ! Ca parait vraiment tellement léger ! On est loin des repas gargantuesques ou des souvenirs des fastes de Pâques. Bref, il n'y a pas à culpabiliser pour un tel livre, parole de grande mordue !

    @ Agnès : Ok c'est noté ! Il va donc falloir que je fasse un programme d'exécution à mon copain mais il avait l'air de vouloir s'y plier de bon cœur. Au pire j'en tenterai certaines moi-même. Mais au meilleur, j'espère vraiment pouvoir te donner des échos très satisfaisants dans peu.

    Posté par Mélopée, 06 avril 2010 à 12:25
  • J'adore les livres de cuisine, alors que chez moi aussi, il vaut mieux laisser mon namoureux préparer le repas.
    Et quand je voyage, vu comme je suis gourmande, j'adore grignoter en marchant (l'Asie restant à mon avis la meilleure destination pour ça). Va falloir que je sorte des librairies jeunesse pour alors voir ce qu'il se passe ailleurs.

    Posté par Tiphanya, 07 avril 2010 à 15:54
  • @ Tiphanya : Je confirme qu'un amoureux qui sait cuisiner ça fait toute la différence. Enfin surtout s'il a l'ouverture d'esprit pour tenter de nouvelles recettes.
    Pour ce qui est du voyage, je suis bien d'accord, rien ne vaut le charme d'un petit casse-croute en pleine rue, tout en déambulant sous un grand soleil. J'ai souvenir d'excellentes soccas qu'on sert dans le Sud dans les marchés. C'est comme une tradition que de grignoter ces plats salés.

    Posté par Mélopée, 08 avril 2010 à 21:18
  • Aïe, j'aurais bien voulu avoir TOUTES les recettes dans le livre... Je n'ai plus l'occasion de voyager que par les papilles !

    Posté par Gio, 08 avril 2010 à 22:41
  • Je suis une grande fan de cuisine et ton billet me donne très envie! Miam!

    Posté par Edelwe, 09 avril 2010 à 11:47
  • Oh ça donne envie de manger et de voyages ce bouquin dis donc ! Et je vois qu'il n'y a pas que chez moi que c'est monsieur qui cuisine

    Posté par Manu, 10 avril 2010 à 09:41
  • @ Gio : Ah ça tu l'as dit ! C'est rageant de voir tout ça et de ne se contenter que d'une partie des recettes

    @ Edelwe : Tant mieux ! Ça a été un livre coup de cœur dans un genre bien différent. Je n'ai pas l'habitude de tomber sous le charme de livres de cuisine.

    @ Manu : Exactement, surtout de voyager maintenant que tu m'y fais penser. Et la cuisine c'est le bonus, mais mieux qu'un guide pratique, ce livre est LA référence pour un petit moment d'évasion. Quant à monsieur qui cuisine... Je le revendique et jusque là il ne se plaint pas trop de l'esclavagisme des cocottes auquel je l'astreins.

    Posté par Mélopée, 11 avril 2010 à 23:25
  • J'aime beaucoup ce livre que je ne me suis pas encore offert... il est sur ma liste cependant...

    Posté par rennette, 16 avril 2010 à 14:50
  • @ Rennette : Ah ben tant mieux ! Tu m'en diras des nouvelles

    Posté par Mélopée, 16 avril 2010 à 19:40
  • Je note également, c'est très tentant.

    Posté par Hilde, 28 avril 2010 à 21:00
  • @ Hilde : Oh oui je t'y encourage, il est savoureux ce livre-là.

    Posté par Mélopée, 29 avril 2010 à 12:51

Poster un commentaire