13 décembre 2010

Home for Christmas de Bent Hamer

Comment ça je délaisse les livres pour vous parler de plus en plus de cinéma? Loin de moi l'idée de mettre les livres au grenier mais l'envie étant plus grande, en ce moment, de me réfugier dans des salles obscures, j'y fais là-bas de belles découvertes.


home_for_christmas_2010_Affiche

Une fois n'est pas coutume, je vais évoquer un joli petit film émouvant et qui, de prime abord, ne payait pas de mine. En cette période de Noël, je suis une grande amatrice de ces films bien marqués de cette magie-là, de cette nostalgie de l'enfance. Et c'est un film norvégien que j'ai pu voir cet après-midi dans une ambiance pour le moins glacée (chauffage en panne dans la salle où j'allais) mais de circonstance, me direz-vous.

Déjà je voudrais évoquer cette affiche qui m'a interpellé car là-dessus on sent toute la féérie de Noël. Je m'imaginais donc un film venu du grand Nord et porteur de mille lumières. En ce qui concerne les lumières, disons que l'ambiance est plutôt tamisée et que les bougies éclairent les moments minimalistes teintés de gaieté mais aussi les ombres qui peuvent hanter certains, même un 24 décembre.
Le film alterne entre différentes séquences donnant la parole à toute une flopée de personnages : le SDF qui tente de regagner sa ville natale, deux jeunes camarades d'école qui contemplent les étoiles sur le toit d'une maison, un couple d'immigrés dont la femme est sur le point d'accoucher, une femme délaissée par son amant...
Dans tous ces points de vue il y a quelque part un moment unique, un instant d'exception qui vous sort de votre vie ordinaire. On a bien l'impression qu'à Noël tout est possible : que des désirs les plus fous aux moments les plus tristes, tout peut basculer en un souffle.

C'est un film très beau et qui aborde de nombreux sujets : l'immigration, l'adultère, le retour aux sources. On est transporté dans toutes ces histoires qui défilent et s'entrecroisent, bouleversé par moment par la dureté de la vie, par le renoncement et le renouveau.
Voilà un film à recommander car il bouscule les idéaux, arrive à un moment propice pour s'interroger sur soi et surtout sur les autres. Et il y a quelques scènes cultes qui vous apprennent même des choses improbables (mais qui existent bel et bien) comme l'importation de sapins danois pour la Norvège. La Norvège est un pays recouvert de forêts et pourtant la politique nationale, qui souhaite préserver cet environnement naturel, va chercher ailleurs ses sapins qui ne lui manquent pourtant pas. Loufoque !

Un très, très agréable moment !

Home for Christmas - Bent Hamer
Film norvégien sorti le 8 décembre

Posté par Mélopée à 22:50 - Cinéma - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Voilà que tu me tentes toi aussi avec un film... Non seulement j'adore les films de Noël mais j'adore les films et les auteurs norvégiens... Je file de ce pas voir un extrait
    Bonne journée Mélopée

    Posté par L'or des chambre, 16 décembre 2010 à 10:55
  • Tu en parles très justement, c'est vraiment ça !
    En te souhaitant un beau Noël...

    Posté par ChezLo, 23 décembre 2010 à 22:40
  • Ce réalisateur réussit vraiment à créer de bien belles et toujours un peu étranges atmosphères...voir "La nouvelle vie de Monsieur Horten " bien décalé et son bel hommage à Bukowski dans "Factotum"

    Posté par kilucru, 23 décembre 2010 à 23:09

Poster un commentaire