03 juin 2011

Les trois lumières de Claire Keegan

Oyé oyé jeunes gens ! Si je m'empresse de vous déposer la critique de ce livre c'est que je l'ai dévoré et, par la même occasion, adoré ! En cent pages, on se plonge dans cet espèce de conte et le grand "inconvénient" c'est qu'on ne peut pas le reposer avant de l'avoir fini. C'est donc à 1h du mat' que j'ai achevé ma lecture, fatiguée mais heureuse d'avoir passé un si bon moment !

L'histoire débute sur le trip entrepris par un père qui emmène sa fille dans u3lumieresne ferme du Wexford, au fin fond de l'Irlande rurale. Ce n'est pas un voyage initiatique (quoique !) puisque la fillette doit rester quelques temps chez des gens qu'elle ne connait pas. Sa mère est enceinte et on comprend donc que c'est un peu de répit que cette bouche de moins à nourrir. Voilà donc la fillette fraichement débarquée chez de parfaits inconnus qui l'intègrent immédiatement à leur quotidien entre les travaux que nécessite la ferme et les loisirs annexes (cartes, shopping).
Ce couple, un brin taciturne, les Kinsella l'apprivoisent peu à peu (et réciproquement). Comment se fait-il qu'une si petite fille soit confiée à des gens habitant si loin de chez elle? Est-ce un présage que l'oubli de son père de lui déposer son bagage?
La fillette change, grandit et devient moins peureuse. C'est une fine observatrice qui se nourrit de son environnement : de la nature, de ces gens bienveillants qui l'accueillent sans sourciller. On se plairait à la voir adoptée par cette nouvelle famille qui pourtant n'a rien demandé à personne.
Certains détails sont pourtant troublants : les vêtements dont elle se trouve affublée, la manière qu'on a de lui proposer des sorties incongrues et non forcément adaptées à son âge. Y a-t-il des secrets dans cette maisonnée si chaleureuse?

Elle m'emmène dans la maison. Il y a un moment très sombre dans le couloir ; alors que j'hésite, elle hésite avec moi. Puis nous passons dans la chaleur de la cuisine où il faut que je m'assoie, que je me mette à l'aise. Sous l'odeur de pâtisserie, un désinfectant, un produit javellisé pointe. Elle retire du four une tarte à la rhubarbe qu'elle pose sur le plan de travail pour la laisser tiédir : du sirop bouillonnant prêt à déborder, de fines feuilles de pâte sculptées dans la croûte. Un courant frais souffle par la porte mais ici tout est chaud, tranquille et propre. De grandes marguerites sont immobiles comme le grand verre d'eau dans lequel elles se dressent. Il n'y a trace d'enfant nulle part. (p. 14)

Quelle merveille que ce petit livre ! Le mot qui me revenait sans cesse ce matin en essayant de le qualifier c'est "mignon". Car oui, le texte est adorable, il coule avec une douceur exquise et on se plairait presque à se le faire lire pour bien l'intégrer. J'hésite d'ailleurs à le relire en langue originale.
J'ai aimé ce personnage de petite fille bringuebalée d'une maison à l'autre, sans autre choix que d'accepter et de se forger son propre caractère. On voit les adultes comme elle pourrait les voir : énigmatiques, encombrés par leurs zones d'ombre et c'est quelque part un soulagement que d'évoluer avec cette fillette candide et pleine de rêves.
J'ai aimé la prose très poétique et cette façon de raconter une histoire comme une tranche de vie. Cela a beau être cent pages, elles sont tout à la fois : denses et prometteuses, aérées et trop vite achevées.
Le prochain livre a intérêt à être à la hauteur car cette escale irlandaise a tout d'un joli coup de cœur !

Et je ne suis pas la seule à être élogieuse puisqu'il semblerait que la Toile s'emballe pour ce petit roman. La preuve chez Clara, Jérôme, Leiloona et bien d'autres !

Les trois lumières - Claire Keegan ; traduction de Jacqueline Odin (Sabine Wespieser éditeur, 2011, 100 p.)

Posté par Mélopée à 14:40 - Ils ont fait battre mon coeur - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

  • Je n'en avais jamais entendu parler. Je note! Le sujet m'intéresse et puis ça semble être un bon roman. Merci pour cette découverte!

    Posté par Allie, 03 juin 2011 à 14:49
  • On dirait que tu as mis la main sur un petit bijou de lecture. A voir si je peux mettre la main dessus facilement. Pour le coup, j'aimerais bien le lire en VO celui-là!

    Posté par A_girl_from_eart, 03 juin 2011 à 23:01
  • Je l'ai déjà noté et j'espère que ma bibliothèque va l'avoir.

    Posté par Aifelle, 04 juin 2011 à 06:42
  • Je la lallise, un court roman ça ne compte pas vraiment dans une PAL

    Posté par michel, 04 juin 2011 à 11:02
  • Un roman qui t'aura diverti de tes obligations de révisions
    Trois belles lumières !
    Bises bon WE !

    Posté par Didi, 04 juin 2011 à 22:46
  • Je l'ai commencé hier ... Un livre beau et troublant. Plein de petits détails nous interrogent. Parfois j'ai un peu peur, mais non, avec ce titre, l'histoire ne peut pas être sordide. L'idée de le relire à voix haute, c'est intéressant.
    A cause d'un bug je te mets mon lien ici : "La soupe au caillou de Lily"

    Posté par Lily, 05 juin 2011 à 09:35
  • @ Allie : Tout le plaisir est pour moi ! Je pensais être le énième commentaire sur ce livre alors je suis ravie d'en être simplement la lumière.

    @ A girl from earth : J'attends qu'il arrive en BU en VO et je m'y attelle. Je pense qu'il y aura un charme en plus.

    @ Aifelle : Je l'espère aussi pour toi car voilà un livre qui tient toutes ses promesses.

    @ Michel : Ravie que tu le lallises ! Tu as bien raison, un petit récit ça ne compte pas dans les PAL !

    @ Didi : Oui, un roman vraiment flamboyant qui fait du bien pour tout un tas de raisons : échappatoire aux révisions, distraction assurée, enthousiasme réitéré.

    @ Lily : Je vais essayer d'aller voir ce que donne ta critique mais au vu de ton commentaire, je ne peux qu'être assurée que tu as partagé toi aussi un bien beau moment. Chouette !

    Posté par Mélopée, 05 juin 2011 à 13:37
  • Encor eun billet élogieux sur ce roman.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 06 juin 2011 à 15:34
  • Je l'avais déjà repérée chez Clara et Leiloona mais là tu enfonces le clou, je ne résiste plus et le note immédiatement dans ma LAL ! Je suis sûre que je devrais l'adorer. En plus, 100 pages ça sera lu en deux minutes et n'aura même pas le temps de passer par la PAL :0)
    (à part ça contente de te retrouver par ici Mélopée, on dirait que ce blog reprend un rythme intensif...)
    Bises et bonne soirée

    Posté par L'or des chambre, 07 juin 2011 à 20:16
  • Oui, ce livre est une merveille ! ♥

    Posté par Leiloona, 08 juin 2011 à 16:58
  • je crois avoir croisé ce petit livre à la biblio, je note du coup

    Posté par gerry, 08 juin 2011 à 19:26
  • Oh arrête, il me fait trop envie ce roman!

    Posté par Valérie, 11 juin 2011 à 19:50
  • J'ai beaucoup aimé aussi. Il est très beau. Et la fin...

    Posté par BelleSahi, 18 juin 2011 à 11:49
  • Oui, c'est une petite merveille, et une excellente traduction qui plus est.

    Posté par Anis, 18 août 2011 à 11:32
  • @ Alex : Ce roman est juste... splendide !

    @ L'or des chambres : Mon rythme de lecture est fluctuant. Néanmoins j'essaie de garder un peu de temps pour concocter mes critiques ici ou là. Avec la rentrée littéraire, mes envies de lecture se sont multipliées. Quant à "Les trois lumières", il me tarde d'en lire ton avis.

    @ Leiloona : On est d'accord

    @ Valérie : Message subliminal : flanche, flanche, ce livre est pour toi

    @ BelleSahi : Oui, moi qui n'aime pas relire, eh bien là... j'aurais envie de le ressortir pour y retrouver le calme et la lumière.

    @ Anis : Pour avoir lu les deux versions, je ne peux qu'appuyer ta remarque.

    Posté par Mélopée, 19 août 2011 à 11:59
  • Question

    J'ai adoré ce livre, mais la fin m'interpelle : à qui s'adresse vraiment le "Papa" ?
    Amitiés

    Posté par Fine, 20 septembre 2011 à 09:38
  • Voilà un roman qui me tente énormément !

    Posté par céline, 20 avril 2012 à 09:01

Poster un commentaire