20 octobre 2011

La fille tombée du ciel d'Heidi W. Durrow

Je viens de finir ce livre à l'instant et c'est aussitôt que j'ai envie de vous en parler car il m'a plu et que je ne veux omettre aucun détail.

La_Fille_tombee_du_ciel_large

Rachel est une fillette, blanche par sa mère Danoise, noire par son père Afro-Américain de l'US Air Force. C'est déjà sa couleur de peau qui la différencie car elle est "clarifiée" et a hérité des jolis yeux bleus de sa mère. Elle est placée, très tôt, chez sa grand-mère après un grand drame qui a fait voler sa famille en éclats. Son frère, sa soeur, sa mère sont décédés dans de tragiques circonstances. Quant à son père, il semble avoir fui ses responsabilités sans depuis lors avoir donné aucun signe de vie à sa fille. Rachel grandit avec des souvenirs plus ou moins brumeux de ce qui a pu se passer ce jour-là où tout a basculé. Dans sa "nouvelle" famille, du côté paternel, il y a grand-mère qui est intransigeante avec son caractère bien trempé mais il y a aussi tante Loretta, femme compréhensive et bienveillante. C'est un cocon qui l'accueille, à l'abri du monde et des hommes. Et la vie pourrait s'arrêter là, à ce nouveau départ placé sous les meilleurs auspices... sauf que Rachel cherche des réponses, devient rebelle et veut se libérer de sa cage dorée.

Qu'ai-je aimé dans ce livre? Disons, que l'originalité de la narration réside dans ce récit de Rachel qui, encore enfant, livre ses impressions comme dans un journal intime. On la sent frêle, seule et pourtant elle fait face au quotidien avec un grand courage et une belle détermination. On sent qu'en plus du drame personnel, Rachel doit en plus assumer sa couleur de peau qui n'est ni tout à fait blanche, ni vraiment noire. A l'école, les garçons l'intriguent, à la maison sa tante la fascine, sa grand-mère est un exemple de femme de fer. La plume d'Heidi W. Durrow est belle et retranscrit formidablement la vie d'une petite fille un peu paumée. Et certains passages fendent juste le coeur et arracheraient bien plus d'une larme (exemple criant page 111). De plus, j'aime ces romans qui ne divulgent leurs ficelles qu'au fil de la narration, nous laissant au départ interrogatif pour finalement nous quitter bluffé par le tour qu'ont pris événements. En somme, c'est émouvant, c'est bien écrit et c'est clairement un vrai page-turner !

Je m'insurge souvent contre les bandeaux apposés aux livres qui vantent les "livres du siècle". Ici, le bandeau fait état d'un livre "dans la lignée de L'attrape-coeur et de Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur". C'est pile ce que j'en pense ! Superbe et qui va me trotter dans l'esprit un petit moment !

Livre lu dans le cadre de l'opération Masse critique organisée par Babelio. Merci !

La fille tombée du ciel - Heidi W. Durrow ; traduction de Marie de Prémonville (éditions Anne Carrière, 2011, 273 p.)

RL2011b

Posté par Mélopée à 21:38 - Littérature américaine - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Je ne connais pas ce titre, mais la façon dont tu en parles fait qu'il pourrait me plaire. Je note ce titre.

    Posté par Géraldine, 23 octobre 2011 à 21:36
  • J'ai bien apprécié cette lecture même si je lui trouve encore quelques imperfections dûes sans doute au fait qu'il s'agisse d'un premier roman..

    Posté par Hélène, 24 octobre 2011 à 09:31
  • Il est sur ma PAL, tu me donnes envie de lui faire gagner des places

    Posté par Stephie, 28 octobre 2011 à 11:05
  • @ Stephie : Pour un premier roman, c'est un très bon cru qui mérite effectivement qu'on le mette sur le haut de la pile.

    Posté par Mélopée, 28 octobre 2011 à 12:08
  • @ Géraldine : Je pense qu'en se laissant emporter par le fil de la narration, on ne peut qu'être satisfait du voyage. Pour ma part, ça a été une belle envolée !

    @ Hélène : Et je te rejoins sur ces petites imperfections. Malgré tout, selon moi, pour un premier roman, c'est du beau travail !

    Posté par Mélopée, 28 octobre 2011 à 12:19
  • Je suis en train de le lire et je le trouve vraiment très touchant!

    Posté par Agathe, 18 janvier 2012 à 09:20

Poster un commentaire