11 décembre 2011

Le Terre fredonne en si bémol de Mari Strachan

Quelquefois il y a certains livres qui vous enchantent. Vous ne savez pas exactement pourquoi mais les mots font résonnance et les pages s'enchainent on ne peut plus naturellement. Ce fut le cas avec ce livre voyageur qui m'a lui-même transportée !
terre10
Gwenni Morgan est une petite fille âgée de douze ans et demi. Résidant dans un petit village du pays de Galles, c'est une fillette aventureuse et pleine d'imagination. Elle se passionne pour les romans policiers et prétend à qui veut la croire qu'elle vole la nuit au-dessus des maisons. Voilà qu'un jour, le berger du village disparait et Gwenni se met en devoir de résoudre l'énigme : où a-t-il bien pu passer? Comment a-t-il pu abandonner sa femme et ses deux petites filles? Gwenni n'en démord pas, il y a quelque chose de louche là-dessous et c'est en puisant dans ses connaissances inspirées de ses lectures, qu'elle se met à interroger tous les villageois. Quelqu'un l'aurait-il vu? Avait-il quelque chose à se reprocher?
En vraie grande personne, Gwenni continue son enquête et finit par alerter les honnêtes gens. Et c'est aux oreilles de ses parents que ça retombe. Loin de renoncer, elle usurpe une vieille photo du disparu et met dans la confidence son amie Alwenna. Peut-être qu'à deux, le problème sera plus vite résolu...

En voilà un drôle de personnage, à la fois attachant et bienveillant. Cette petite Gwenni nous surprend de par sa gravité et sa constance dans la prise en main de l'affaire (mais où est la police? Wink ). On a l'impression de suivre un adulte miniature sur les traces d'une grande personne déraisonnable. Parallèlement, on découvre la famille de Gwenni, unie et solidaire mais dont les personnalités semblent très différentes : une mère instable, un père sur la réserve (bien que toujours à la défendre), une sœur rebelle. Lorsque la nouvelle de la disparition se propage, les esprits s'échauffent et personne n'en sort indemne car peut-être que chacun à sa part de responsabilité dans cette mystérieuse énigme.

Outre l'histoire qui est tour à tour drôle ou grave, c'est le style tout en poésie de Mari Strachan qui m'a tenu en haleine. Rien qu'au titre et à la couverture, j'étais déjà sous le charme, mais en parcourant les pages (qui défilent très vite), la magie a plus qu'opéré. La description du village en effervescence, des petites rumeurs circulant à droite à gauche, a attisé d'autant plus ma curiosité. Et le personnage central de Gwenni a achevé d'enfoncer le clou car sa force de caractère est admirable et même à son jeune âge, on la sent déterminée et pleine de courage. Elle m'a quelque part rappelé les personnages de Finnigan et moi de Sonya Hartnett ou la jeune héroïne dans Les trois lumières de Claire Keegan. J'ai été au bord du ravissement tout au long de cette histoire. On sent que Mari Strachan aime les mots et qu'elle les met habilement en scène. Quant à moi, elle a réussi à m'emporter et j'ai achevé ma lecture à regret. Vivement un prochain livre !

 Je remercie grandement Mya qui a fait voyager ce livre ! Ce fut un bonheur de lecture !

La Terre fredonne en si bémol - Mari Strachan ; traduction d'Aline Azoulay-Pacvon (NiL éditions, 2011, 378 p.)

Posté par Mélopée à 17:14 - Littérature anglaise - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Quel beau billet, quel enthousiasme ! Je suis ravie de voir que tu as passé un bon moment avec Gwenni. Je reconnais parfaitement les sentiments que j'ai eu à la lecture de ce livre dans ce que tu en dis. Quand il sera de retour à la maison, je pense que je le relirai. J'aime beaucoup ce livre...

    Posté par MyaRosa, 11 décembre 2011 à 20:35
  • J'aime beaucoup le titre très musical.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 13 décembre 2011 à 15:39
  • Un gros coup de coeur pour moi aussi... Un très beau souvenir de lecture... Gwenni est vraiment un personnage de petite fille inoubliable...

    Posté par L'or des chambre, 14 décembre 2011 à 13:14
  • Il me tente beaucoup ce livre... le thème, le titre, la couverture... tout pour plaire !

    Posté par kathel, 14 décembre 2011 à 14:56
  • Tu as l'air très, très enthousiaste. Je vais donc le noter dans ma LAL.

    Posté par La plume..., 15 décembre 2011 à 17:24
  • C'est vrai que rien que la couverture nous donne envie de le lire : )

    Posté par lili, 09 avril 2012 à 10:07

Poster un commentaire