26 juillet 2012

Nââândé!?, les tribulations d'une Japonaise à Paris d'Eriko Nakamura

Ce livre a été providentiel dans une période de lectures où j'avais l'impression de lire toujours les mêmes livres. Ici, le sujet est prenant d'emblée puisque l'auteur se propose de nous confier son expérience personnelle de la vie parisienne. C'est qu'Eriko Nakamura est une célébrité au Japon où elle a présenté une émission sur Fuji TV, dans les années 90. Elle a émigré en France où elle s'est mariée avec un Français avec qui elle a eu 3 enfants.
Ici, à travers de courts chapitres, elle propose sa vision comparative des deux sociétés qui, sur bien des points, diffèrent diamétralement pour notre plus grand plaisir. Pour tout néophyte du Japon (j'en fais partie), ce livre apprendra beaucoup !

naand_

Le livre s'ouvre sur l'explication du mot "Nââândé" qui désigne la stupéfaction d'un Japonais "face à un acte ou un comportement jugé choquant". Ainsi, on sera moins surpris lorsqu'au cours du récit, l'auteur ponctue ses expériences du fameux "Nââândé" qui prouve à quel point le décalage peut parfois être complet entre sa culture innée (le Japon) et sa culture acquise (la France qu'elle a pris comme patrie d'adoption).

Eriko Nakamura m'a fait rire plus d'une fois par ses descriptions criantes de vérité notamment lorsqu'elle parle de l'accueil des Parisiens, en l'occurrence lors de sorties au resto. C'est que les Japonais considèrent la plupart du temps qu'ils sont coupables lorsqu'ils reçoivent un accueil désagréable. A Paris c'est de coutume d'être "cavalier" comme l'explique Eriko. Les barmen ne sont pas affables et ne se comporteraient jamais comme au Japon où des phrases chaleureuses sont de rigueur comme entrée en matière.

Plein d'épisodes ponctuent ce livre qui sont autant d'anecdotes, mordantes et sympathiques, tout à fait vraies même si parfois, on est amené à se demander si l'auteur n'en a pas rajouté pour redorer le blason du Japon et taquiner les Français (quoique ce sont plutôt les Parisiens qui sont pris à parti).

Laissez-moi vous livrer un passage particulièrement véridique (qui oserait me contredire?) :

Connaissez-vous la différence entre la police française et la police japonaise? Au Japon, si vous vous faites voter votre sac, vous attendez quinze minutes et la déclaration dure quatre heures. En France, vous attendez quatre heures et votre déclaration dure quinze minutes. (p. 59)

Un autre moment m'a fait beaucoup rire comme lorsqu'un des enfants ouvre un paquet de bonbons, en plein rayon, et que les Japonais aux alentours sont atterrés. Ce n'est pas une pratique courante et il faut alors se justifier en disant qu'on est Français et que le papa fait pareil. Je me figurais parfaitement bien la tête des Japonais !

Voilà un livre qui se dévore littéralement car il est bourré de situations désopilantes et nous apprend beaucoup de la civilisation japonaise. j'ai trouvé l'approche d'Eriko Nakamura particulièrement fine puisqu'elle ne fait pas de reproches mais s'applique à dire comment ça se passe dans l'un et l'autre pays.

A quand un deuxième tome? Je suis preneuse ! Bon, par contre, le bandeau rouge avec le jeu de mots particulièrement facile et foireux, n'aurait a priori pas eu mes faveurs. Heureusement que je ne m'en suis pas tenue là !

Je vous renvoie également vers le billet, tout aussi enthousiaste que moi, de ma copinaute A girl from earth.

Nââândé!?, les tribulations d'une Japonaise à Paris - Eriko Nakamura (NiL, 2012, 167 p.)

Posté par Mélopée à 17:45 - Littérature japonaise - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • A girl m'a déjà convaincue (même si je ne suis pas pariSienne)

    Posté par keisha, 26 juillet 2012 à 20:22
  • Oui, c'est vrai que l'humour du bandeau est un peu pou-riz, hihi ! Super ton billet, aah j'avais oublié cette expression, "cavalier"! ) Il faut absolument que tu lises "A nous deux, Paris !" de J.P. Nishi, un autre Japonais qui donne sa vision des Français. C'est encore différent (déjà c'est une BD), son expérience est autre, mais ses observations font mouche aussi et sont particulièrement originales. Humour au RDV bien sûr ! Je l'ai fini peu de temps après Nââândé !?

    Posté par A_girl_from_eart, 27 juillet 2012 à 00:11
  • Déjà noté chez A girl, effectivement. je suis bien tentée.
    Si tu as envie d'ailleurs et de lecture différente, je t'invite à t'inscrire au challenge que je viens de lancer, après deux ans d'hésitation, et qui devrait nous emmener dans un voyage inédit sur la blogo !

    Posté par Géraldine, 29 juillet 2012 à 22:01
  • Voilà qui pourrait me plaire!

    Posté par herisson08, 06 août 2012 à 11:54

Poster un commentaire