23 août 2012

[Rentrée littéraire] Nous étions faits pour être heureux de Véronique Olmi

Le roman du jour est une bien belle surprise qui donne envie d'aimer, de jouer de la musique et de régler ses petits traumatismes personnels. La rentrée littéraire a du bon et en voici un avant-goût !

51p94t10

C'est bien la première fois que je lis Véronique Olmi et je dois bien avouer qu'elle a été à contre-courant des ternes romans de la rentrée littéraire que j'ai lus jusque-là. Dans ce roman, il y a Suzanne, l'accordeuse de piano, une petite femme replète à la soixantaine sonnante. C'est lorsqu'elle vient vient accorder le piano du fils qu'elle tombe sur Serge, lui qui semble si bien en ménage avec sa femme Lucie et leurs deux enfants. Ils vivent dans une confortable maison de Montmartre, elle est encore dans la fleur de l'âge et lui a un métier rentable. Mais lorsque ces deux inconnus se rencontrent, il y a une fatalité qui les conduit à se retrouver, en dehors de tout sentier, de toute logique, de toute bien-pensance. Car Serge ne veut pas entendre de piano lorsqu'il est chez lui, qu'il est comme extérieur à sa vie de famille et que cette femme qui vient harmoniser l'instrument pourrait aussi mettre de l'ordre dans cette vie, en apparence, si parfaite. Le lien du piano parait de prime abord objet de discorde mais devient vite un souvenir omniprésent qui pour Serge sonne le glas de la reconstruction.

Je me rends compte que je n'ai pas mentionné une fois le mot "amour" qui pourtant est le lien de tous ces personnages entre eux. Chacun aime à sa manière : Serge avec une sorte de désespoir, pour retrouver du vivant, Suzanne avec engagement car cet homme qui la regarde en dépit de l'âge lui fait regagner des années de jeunesse, enfin Lucie aime Serge car c'est son mari et qu'il lui apporte confort et sécurité. Ces trois flux apportent au titre un éclairage différent : l'amour, quel qu'il soit, n'est-il pas garant d'une certaine harmonie? Est-ce bien suffisant de se jeter à corps perdu dans une histoire quand tous les comptes ne sont pas réglés? Et y a-t-il un gâchis à s'embarquer dans des relations alambiquées?

Le style de Véronique Olmi est à la fois limpide et clairvoyant, sans ambages ni tergiversations. On suit ses personnages avec une petite appréhension car rien ne va vraiment vers la pente ascendante, comme on le souhaiterait peut-être. Ils sont quelque peu émoussés par leur passé, par l'éclat de leurs différentes rencontres et par ce futur pour lequel ils n'ont absolument aucun contrôle. A tour de rôle, on entre dans la tête de Serge puis dans celle de Suzanne car tous deux ont voix au chapitre dans ce méli-mélo des temps modernes. Les chapitres sont ciselés, les dialogues sont brefs mais énergiques et la plume de l'auteur ne s'enlise pas dans le récit de sentiments mièvres et sans issue. C'est selon moi une des grandes forces de cette intrigue !
En somme, c'est un livre extrêmement inattendu dans son fil conducteur mais dont le résultat est à la hauteur des espérances. Nul doute qu'il saura trouver son lectorat pendant cette rentrée littéraire car le ton est donné, Véronique Olmi nous entraine dans un face-à-face cuisant avec l'autre mais surtout avec les épreuves du passé.

challenge album3/7

Nous étions faits pour être heureux - Véronique Olmi (Albin Michel, 2012, 229 p.)

Posté par Mélopée à 09:31 - Littérature française - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • J'ai aimé les deux livres que j'ai lu d'elle et je suis prête à retenter l'expérience.

    Posté par Aifelle, 23 août 2012 à 11:02
  • C'était mon premier aussi mais je n'ai pas du tout aimé. Il faut croire que cette auteure n'est pas pour moi. Cet homme qui ne sait pas aimer m'a agacé au plus haut point (oui, je sais, il a des excuses). Mon billet est prévu pour octobre.

    Posté par Valérie, 23 août 2012 à 11:18
  • Il est noté. Je souligne.

    Posté par Un autre endroit, 23 août 2012 à 20:59
  • J'attends de lire d'autres avis sur ce roman..., pour le moment, je ne sais pas encore quoi en penser ! Bien envie de découvrir la plume de cette auteure en tous cas !

    Posté par Noukette, 23 août 2012 à 23:28
  • Toi aussi tu es convaincue... Vous me tentez de plus en plus les filles alors que je n'avais pas, avant de vous lire, l'intention de le choisir !!

    Posté par L'or des chambre, 24 août 2012 à 12:27
  • Toujours pas lu cette auteure ! Mais j'en entends parler depuis longtemps

    Posté par Yv, 24 août 2012 à 14:22
  • J'avais été déçue par son roman "Un premier amour" mais c'est le seul que j'ai lu d'elle.

    Posté par Anis, 25 août 2012 à 09:21
  • Tu me donnes envie de le découvrir.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 26 août 2012 à 09:47
  • J'avais bien aimé "Cet été-là" et "Bord de mer" de cette auteure, un peu moins "Le premier amour". Ce qui est certain, c'est que ton billet éveille ma curiosité ...je lirai sans aucun doute son dernier roman.

    Posté par Malika, 27 août 2012 à 11:22
  • J'avais adoré "Cet été là", donc nul doute que lirais celui ci. Dis donc, t'es au tacquet pour la rentrée litt toi !!!

    Posté par Géraldine, 31 août 2012 à 13:07
  • Wahou tu as lu plein de livres de la rentrée littéraire! =)) Celui-ci me tente beaucoup, même si je ne connais pas du tout son auteure...

    Posté par Marion, 06 septembre 2012 à 10:20
  • Ah celui-ci on en entend beaucoup parlé en effet. Peut-être l'occasion pour moi de découvrir l'auteur.

    Posté par Loo, 11 octobre 2012 à 00:31

Poster un commentaire