14 janvier 2013

[Rentrée littéraire] Moi et toi de Niccolò Ammaniti

J'ai débuté mon nouveau travail samedi et je sens que je vais m'y plaire. Je pense avoir bien plus de temps pour lire également alors j'espère pouvoir alimenter plus régulièrement mon blog. Il faudra voir ce que cela donne avec ce nouveau rythme à prendre !
Voici un titre de la rentrée littéraire de septembre en ce court roman italien contemporain où enfance se conjugue avec solitude.

9782221125830FS

Lorenzo aime être seul et ses parents ont bien du mal à le comprendre, à l'heure où les plus jeunes se font des copains et restent en groupe. Pourquoi leur enfant est-il si différent? Lorsque des copains de classe parlent d'un séjour au ski, il prétexte être invité à la virée et échafaude une semaine d'ermite dans la cave de ses propres parents.
Le livre débute sur sa mère qui le dépose, loin du soi disant groupe, pour ne pas paraître le fils à maman. Mais c'est bien plus pour semer cette mère envahissante qui souhaiterait prendre contact avec les prétendus amis et la mère de l'organisatrice du séjour que Lorenzo impose le lieu où il est déposé.

Quelle quiétude que celle de la cave inoccupée et laissée telle quelle par l'ancienne propriétaire ! Lorenzo a fait des réserves de conserves et a prévu le minimum vital pour passer une semaine en solitaire dans les meilleures conditions de paix et de tranquillité. Sauf que les vacances rêvées sont interrompues par un visiteur, ou plutôt une intruse, en la personne de sa belle-soeur, jeune fille en fugue et complètement à la dérive. De chantage en manigances, la cohabitation s'impose et, pour Lorenzo, c'est la plaie mais c'est peut-être aussi sa bouée de sauvetage, celle de l'entraide et du partage.

J'ai déjà dit pour certains livres que le nombre de pages pouvait me frustrer : le trop peu me laisse un goût d'inachevé. Et ici, le fil narratif est d'une fluidité confondante... les pages se tournent d'elles-mêmes et on arrive à la fin avec une légère déception du "déjà !". Plus de matière, plus de contenu auraient été les bienvenus !
L'histoire est, somme toute, un peu convenue avec cet isolement fomenté par un enfant d'entrée classé comme marginal. Mais ce séjour un peu triste prend des allures d'odyssée sauvage où l'enfant est courageux puisqu'il s'affirme dans son désir d'être seul. Et avec une mère aussi oppressante, on peut comprendre ce besoin de répit, même s'il est fondé sur un mensonge. Cela peut d'ailleurs davantage le faire grandir qu'une virée entre copains, si on cherche à prendre son parti car Lorenzo fait preuve d'autonomie et de bonne volonté (il se lave, s'habille, lit). Dans la débrouille et l'improvisation, il est très fort ce petit garçon !

C'est un livre que je conseillerais volontiers à qui souhaite prendre des vacances, du recul ou simplement du bon temps. Saisissez ce tête-à-tête de Moi et toi !

82560184_o

10/14

Moi et toi - Niccolò Ammaniti ; traduction de Myriem Bouzaher (Robert Laffont, 2012, 149 p.)

Posté par Mélopée à 15:17 - Littérature italienne - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Ravie de t'entendre dire que ton nouveau travail te plait. Et que tu auras plus le temps de lire....

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 14 janvier 2013 à 16:01
  • Bienvenue à Paris alors ! C'est génial que tu te plaises dans ton nouveau boulot, c'est assez important, surtout à Paris ! Bon sinon ce livre ne me semble pas totalement incontournable, ce qui m'arrange bien.

    Posté par A_girl_from_eart, 14 janvier 2013 à 22:21
  • J'avais passé un très bon moment avec ce petit roman... J'aime de plus en plus les textes courts je crois...!

    Posté par Noukette, 16 janvier 2013 à 14:34
  • J'adore cet auteur et me réjouis de lire son dernier roman. Je suis contente de lire que ton nouveau travail te plaise. Bonne continuation

    Posté par éléa, 16 janvier 2013 à 20:28
  • Offert par mon homme pour mon anniv, mais toujours pas lu...

    Posté par Liliba, 27 janvier 2013 à 13:28

Poster un commentaire