02 avril 2013

Un homme trop facile d'Éric-Emmanuel Schmitt

Bon, je dois le confesser, j'aime beaucoup lire du Eric-Emmanuel Schmitt ! Certes je ne me précipiterai pas sur tous ses titres mais ses nouvelles, son théâtre et son imaginaire ont tôt fait de m'emporter. Il en a une large palette de talents cet homme-là !

9782226246820

Un homme, Alex, comédien adulé et en pleine ascension, s'apprête à entrer en scène pour jouer Alceste, personnage emblématique du Misanthrope de Molière. Alors qu'il est au soir de la première représentation, le véritable Alceste apparaît dans le miroir. C'est un jeu de dupes et de pouvoir qui commence entre l'"usurpateur" et le personnage véritable.
Dans les coulisses, même si Alceste reste un reflet bavard, c'est le défilé des personnes de l'entourage qui donne du rythme à la pièce. Si Alex est plutôt affable et aimable, son reflet du soir est lui carrément critique et porté à l'indignation. Le plus drôle c'est que personne des invités de la loge ne voit l'Alceste du miroir ce qui donne des dialogues à tiroir. Quel régal d'assister à ce spectacle d'avant-spectacle !

Alceste est décidément très actuel car, après la prestation de Lucchini dans "Alceste à bicyclette", c'est un nouveau Alceste qui apparait sous la plume de Schmitt. Et il nous le décrit plein de verve et de répartie dans cette pièce de théâtre jouée actuellement à la Gaîté Montparnasse. Entre le faux et le vrai Alceste, c'est un dialogue truculent qui s'engage, chacun cherchant le dernier mot pour s'imposer dans son propre rôle.

Je dois bien me rendre à l'évidence : j'aime Éric-Emmanuel Schmitt dans ses romans, nouvelles et même dans son théâtre. Je ne l'ai pas encore vu en tant que comédien mais, une chose est sûre, il a de la suite dans les idées et donne envie de le suivre. Après ma lecture agréable de Les deux messieurs de Bruxelles, je me suis laissée prendre à cette lecture divertissante où les échanges endiablés donnent tout le tonus à la pièce.

Un homme trop facile - Éric-Emmanuel Schmitt (Albin Michel, 2013, 120 p.)

Posté par Mélopée à 12:00 - Théâtre - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Un auteur que j'aime beaucoup. Mais jamais lu ses pièces, encore.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 02 avril 2013 à 16:29
  • J'aime beaucoup EES aussi et surtout dans ses romans
    Il faudra que je jette un coup d'oeil à ce ce titre ... ça pourrait quand même me plaire

    Posté par Kikine, 03 avril 2013 à 02:15

Poster un commentaire