13 mai 2013

L'étrange cas Origami Yoda de Tom Angleberger

Ce livre-ci (premier d'une trilogie) je l'ai lu en deux trajets de train et je peux dire qu'il est rapidement addictif même s'il est plutôt destiné aux enfants de 10-12 ans. Je l'avais acheté pour mon copain (qui a bien plus de 12 ans, je tiens à le préciser Laughing) qui est fan de Star Wars et je dois avouer qu'on a finalement succombé tous les deux au charme de ce Yoda de papier.

letrange_cas_origami_yoda_L_gQXM6t

Dennis est un jeune collégien de sixième, bizarre et à la marge. Affublé d'une marionnette à l'effigie de Maître Yoda, il déambule parmi ses camarades et se propose d'apporter des réponses à leurs questions existentielles (ô combien vitales) grâce à sa marionnette. Le livre se découpe donc en plusieurs chapitres où chaque enfant prend la parole pour raconter son expérience inhabituelle et saisissante avec la marionnette extralucide. A chaque prise de parole Maître Yoda tient un rôle important puisqu'il donne de la crédibilité et assurance à Dennis, par ailleurs complètement à côté de la plaque. On l'imagine bien, encore gamin dans sa tête, prendre tout ça très au sérieux. Et il faut bien avouer que d'autres se prennent au jeu et l'encouragent.

La couverture est déjà un bon reflet de l'ensemble car le livre est tout en bulles, dessins avec des polices qui changent selon l'intervention des uns et des autres. Ça m'a beaucoup fait penser au Journal d'un dégonflé de Jeff Kinney et ça m'a donné envie de le reprendre (je crois que je m'étais arrêtée au deuxième de la série). Car dans Origami Yoda il y a le boulet, Dennis, qui avec son stratagème de Yoda en origami se fait de plus en plus apprécier et solliciter. Le livre est particulièrement fun car anecdotes et personnages s'enchainent et Yoda n'est jamais loin. Cela permet d'aborder les relations d'amitié au collège mais aussi les premiers flirts, les profs, la cantine et les petites bêtises de la vie. Je dois bien avouer qu'on est loin de Star Wars pour le côté sérieux mais l'égérie Yoda trouve toute sa place dans cette comédie où il se fait voyant, guide et ami des uns et des autres. C'est Tommy, le personnage principal qui regroupe les histoires et se permet des commentaires à chaque intervention. Parfois, seul point négatif, il est difficile de l'identifier dans les nombreux jeunes récits car Dennis se serait peut-être suffi à lui-même.

A noter qu'à la fin, on a un mode d'emploi pour se créer son propre Origami Yoda et ça c'est cool !

Lire ce livre, tu dois ! Trop drôle, il est. Bien rigoler, tu vas. Ne plus t'arrêter, tu vas !


J'ai le deuxième tome, Kraft Vador, dans ma PAL et vais l'entamer de ce pas. Voilà en tout cas une trilogie qui, à coup sûr, plairait aux ados adeptes du "dégonflé" de Kinney.

L'étrange cas Origami Yoda - Tom Angleberger ; traduction de Natalie Zimmermann (Seuil, 2012, 156 p.)

Posté par Mélopée à 21:47 - Littérature jeunesse - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Attention, tu as attrapé le virus Yoda !

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 14 mai 2013 à 14:57
  • Oooh ça me plaît bien ça, le concept semble original ! Il faut que je me le trouve !

    Posté par A_girl_from_eart, 19 mai 2013 à 17:50
  • Conquise je suis !

    Posté par Didi, 19 mai 2013 à 22:04

Poster un commentaire