15 mai 2013

Kraft Vador contre-attaque de Tom Angleberger

Que d'impatience à lire ce second tome et ça a pas trainé [Mon billet du premier tome est ici] ! Je m'étais littéralement accrochée à la marionnette créée par Denis et à ce récit bien mené pour petits et grands.

48997_kraft_vador

Dans cette suite, c'est la consternation car Dennis a été renvoyé du collège McQuarrie du fait de ce fameux Origami Yoda, perturbateur du bon fonctionnement des cours. Une lettre de dénonciation a incité Madame Rabbski à prendre les choses en main et à envisager une prise en charge du jeune élève dans un ERS (Etablissement de Réinsertion Scolaire). En attendant le verdict, tous les protagonistes du premier volume se serrent les coudes pour écrire en quoi Dennis n'a rien à se reprocher.

Chaque ami et proche de Dennis et de son Yoda de papier, se mobilise en effet pour écrire à la commission académique pour montrer en quoi Dennis n'a en rien l'image d'un caïd ou d'un asocial. Certes il est un peu bizarre, certes son Yoda dénote des compagnons habituels, mais il n'a pas à se retrouver viré par l'intervention d'un tiers. Qui se cache d'ailleurs derrière la dénonciation? Peut-être est-ce Harvey, unique détracteur de Yoda, qui lui-même a adopté une marionnette de Kraft Vador qui semble bien incarner le côté obscur de la force.

Revoici un tome bourré d'humour où deux marionnettes se font face : Yoda et ses éternels (bons) conseils ainsi que Kraft Vador et ses intimidations. Les témoignages compilés par l'ami Tommy (qui avait déjà tenu le même rôle dans le premier tome) sont toujours drôles et imagés. Ça se lit avec autant de délectation que le premier opus même si Kraft Vador a bien du mal à s'imposer comme marionnette maîtresse du récit.
Mais là encore, réjouissez-vous, vous pourrez aussi, grâce au mode d'emploi en fin de volume, vous fabriquer votre propre Kraft Vador en origami ! C'est du bonus et ça rendra jaloux les copains !

Il est pour quand le 3 ? J'attends top

Kraft Vador contre-attaque - Tom Angleberger ; traduction de Natalie Zimmermann (Seuil, 2013, 178 p.)

Posté par Mélopée à 12:00 - Littérature jeunesse - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Ouf, tu ne parles plus le yoda....

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 16 mai 2013 à 10:47

Poster un commentaire