21 août 2013

Une part de ciel de Claudie Gallay

Ce premier livre va être le premier d'une "longue" série concernant des parutions de la rentrée littéraire. Même si l'adage dit que le meilleur est pour la fin, je me dois d'infirmer le propos. Et si le(s) meilleur(s) c'était pour tout de suite ? content

part_ciel_1370525_616x0

L'histoire débute trois semaines avant Noël au Val-des-Seuls où Carole revient pour y retrouver son frère, Philippe et sa jeune sœur, Gaby. Eux y habitent à l'année et elle est une citadine de Saint-Étienne spécialement rentrée pour un moment particulier, avec la venue annoncée du père, l'insaisissable Curtil.
Carole traduit une version mais s'accorde un temps de recul, elle qui s'est séparée de son conjoint et dont les deux filles sont bien loin. La solitude et la contemplation semblent être une thérapie comme une autre, qu'elle engage, appareil photo au cou et objets du passé tout proches.

Je n'avais jamais lu de romans de Claudie Gallay mais j'ai été charmée par ses personnages à la force tranquille, cohabitant bon an, mal an car tous dans l'attente d'un même être - le père -. Quelque part ils sont tous porteurs d'un autre espoir. L'une veut reconquérir sa liberté en s'investissant dans une nouvelle rencontre, l'autre est dans l'attente du conjoint emprisonné, quant au dernier, il rêve de baliser un sentier dans les Alpes. C'est un récit plein d'instantanés, de touches de vie où chacun mène sa barque mais où tous ont à s'apporter. Et il y a surtout ce grand absent de père qui, tel le Père Noël s'annonce, à l'approche de la date fatidique, en envoyant à sa progéniture des boules de neige symbole de l'arrivée imminente.

Belle écriture pleine de sensibilité qui m'a projetée dans une galerie de personnages sympathiques et bons vivants. Entre le vieux Sam, le charmeur Jean, la Baronne et ses chiens, le bar à Francky et la Môme, c'est tout un patelin qui prend place pour quelques semaines dans le froid hivernal propice aux contacts plus chaleureux.

Je n'ai pas toujours été l'enfant du milieu. Je le suis devenue seulement quand Gaby est née. Pendant trois années, j'avais été la petite dernière. Mes parents savaient-ils qu'ils auraient un troisième enfant ? S'ils le savaient, alors j'ai toujours été, pour eux, dans leur esprit, l'enfant du milieu, j'ai toujours eu ce rang contrairement à Philippe qui lui, quelles que soient les pensées de nos parents, a toujours été l'aîné. (p. 236)

J'ai ressenti une sensation étrange. Une pensée méconnue. Mes larmes sont restées en suspens, au bord du vide. En lisière. C'est du faux chagrin, j'ai pensé.
D'un long moment, je n'ai pas bougé pour que les larmes ne débordent pas.
J'ai fini par les ravaler et elles ont rejoint leur lieu. L'endroit de vie des vraies larmes.
"En tout être humain, il y a un lac, a dit ma mère, une tristesse liquide que les oignons aident à vider." (p. 266)

J'aime beaucoup cette dernière phrase et trouve la formulation superbe. Incontestablement, ce livre est à sortir du lot pour cette rentrée littéraire. Même si le ton est mis sur le froid, la neige et les Noël en famille, il est facile d'adhérer à une narration si intemporelle où le sujet est bien plus intime et personnel que saisonnier.

Magnifique découverte que je dois à l'opération "On vous lit tout" menée conjointement par Libfly et le Furet du Nord. Un énorme merci !

Je me dois de vous renvoyer vers la très belle critique de Leiloona. Si, après ça vous n'êtes pas convaincu...

1285_10152982068125048_1052443355_n

Une part de ciel - Claudie Gallay (Actes Sud, 2013, 445 p.)

photo

1/6

Posté par Mélopée à 22:03 - Littérature française - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • Je vais l'acheter aujourd'hui !!!!!

    Posté par clara, 22 août 2013 à 07:38
  • Hélas les déferlantes, son roman qui avait eu un gros succès, ne m'avait pas trop plu, à cause de l'écriture, et je vais sans doute passer (la rentrée, avec moi, c'est vite fait ^_^)

    Posté par keisha, 22 août 2013 à 08:24
  • Je n'avais pas adoré Les déferlantes, j'avais préféré Seule Venise. Mais ton avis et cette couverture pourraient bien me donner envie de relire cette auteure. J'attends encore quelques avis.

    Posté par Valérie, 22 août 2013 à 09:11
  • Une auteure que j'aime beaucoup. Je note ce nouveau titre.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 25 août 2013 à 18:28
  • Une de mes auteures chouchous alors tu penses bien que j'avais noté ce titre dès que j'ai su sa nouvelle parution... Tu semble totalement conquise, je te conseille donc la lecture de "Seule Venise", je crois que c'est mon préférée

    Posté par L'or des chambre, 26 août 2013 à 16:31
  • Oh c'est gentil. ♥

    Merci beaucoup.
    C'est si difficile de faire passer un coup de coeur, je trouve !

    Posté par Leiloona, 14 septembre 2013 à 16:17
  • Abandon

    A vrai dire, je l'ai commencé, j'ai du lire 30 pages, et j'ai arrêté. Je trouve l'écriture ultra sèche et ça m'a bloquée. Pas pu aller plus loin, quand j'ai lu un truc du genre : "Je pressai l'orange. Je bus mon jus." Avec des retours à la ligne incessants.

    Posté par Lybertaire, 08 octobre 2013 à 12:38

Poster un commentaire