30 octobre 2013

Une séparation de Véronique Olmi

Source: Externe
 
Une séparation est la dernière pièce de théâtre de Véronique Olmi jouée depuis le 13 octobre au théâtre des Mathurins (l'auteur joue d'ailleurs le personnage féminin). Un couple se sépare : Marie est à l'initiative en laissant la lettre fatale et Paul subit le choc, ne s'attendant pas du tout à une fin à leur histoire. Lui n'accepte pas la raison invoquée : l'ennui dû au quotidien, mais est-ce révocable ? Comment se renouveler alors qu'on se vit et se respire à deux tous les jours ?
Un échange épistolaire s'engage entre les deux protagonistes, anciens amants et nouveaux célibataires. Paul évoque les souvenirs, tente de faire rejaillir la flamme d'antan. Quant à Marie, elle fuit quelques jours sur la Côte d'Azur pour prendre l'air mais se retrouve étrangement sur les pas d'un passé commun.
 
Paul :
J'ai rangé l'appartement. Je ne sais plus quoi faire avec tes affaires, d'ailleurs quelles sont tes affaires : les livres que tu lisais, ou ceux que tu m'offrais, le vin que tu aimais que je ne boirai plus, le talisman que tu ne touches plus, et cette écharpe à moi qui garde ton parfum ? (p. 18)
 
J'ai découvert Véronique Olmi il y a peu, à travers ses deux romans : Nous étions faits pour être heureux et plus récemment avec La nuit en vérité. A chaque fois la surprise est agréable car la narration est virevoltante et englobe de nombreux sujets : l'adultère, l'immigration, les amours déçus.
La forme théâtrale se prête ici particulièrement bien à l'échange d'un couple, dans l'intimité, au dialogue à bâtons rompus alors que les enjeux ne sont plus. Cela m'a donné le goût de voir ce moment particulier mis en scène. Une séparation est toujours teintée de douleurs, de regrets et Véronique Olmi donne deux points de vue fort prenants : le quitté battant ainsi que la briseuse de ménage en quête de nouveaux élans amoureux.

 

Une séparation de Véronique Olmi (Albin Michel, 2013, 70 p.)

Posté par Mélopée à 15:43 - Théâtre - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    J'ai bien aimé "Nous étions faits pour être heureux", sans être transportée. Une lecture agréable, et je relirais peut-être cet auteur si je trouve un de ces romans en bibliothèque.

    Posté par Céline, 06 novembre 2013 à 15:17
  • J'ai bien aimé aussi et comme toi, j'aurais aimé le voir joué

    Posté par Stephie, 10 décembre 2013 à 05:58

Poster un commentaire