24 juillet 2014

Le théorème du homard de Graeme Simsion

En été moi j'ai envie de livres légers, pleins d'humour qui fleurent bon la plage (ou la montagne... pas de jaloux !). Et c'est tout à fait ce que j'ai trouvé dans ce livre qui lorgnait du côté de la bleuette mais qui avait bien des ressources cachées.

homard

Don Tillman est un génie des sciences et est donc professeur de génétique, très à cheval sur les principes. Dans la vie de tous les jours il est peut-être un peu déphasé car son côté terre à terre peut le classer du côté des rabat-joies. Cela ne l'empêche pas d'avoir des amis incarnés dans le couple de Gene et Claudia à qui il confie tous ses états d'âme. 
Et lorsque démarre le roman, Don a une idée derrière la tête, il veut engager l'Opération Épouse, c'est-à-dire se trouver une compagne de manière tout à fait raisonnée et sans risque d'échec. Il a en tête de rédiger un questionnaire (sur le mode de vie) à distribuer à toutes les candidates potentielles et qui lui permettrait de cibler au mieux sa recherche.
C'est un original le Don Tillman ! Et les réponses attendues au quiz ne laissent pas de place à l'à-peu-près.
Force est de constater que le résultat n'est pas des plus concluants et que l'Épouse rêvée ne fait pas partie de l'échantillon interrogé. Gene, ami taquin et Dom Juan à ses heures perdues, lui concocte alors un rendez-vous avec Rosie qui paraît être l'exact opposé des standards de Don. C'est le début d'une relation rocambolesque car la quête de l'Épouse va faire place à l'Opération Père (le géniteur de Rosie, inconnu mais probablement proche du noyau familial).

Si vous souhaitez une lecture détente, un vrai moment de bonheur, ouvrez ce livre ! Il m'a enchantée du début à la fin et va bien au-delà d'une quelconque romance car les personnages sont tous incroyables de loufoquerie. Tout d'abord Don et ses réflexions hors du commun :

[...] j'ai immédiatement reconnu Julie, l'organisatrice, grâce à la description de Gene : "Une blonde à gros seins." En réalité, les dimensions de sa poitrine ne dépassaient probablement pas un écart type d'un et demi par rapport à la moyenne, compte tenu de son poids. Cela ne constituait donc pas vraiment un signe particulier remarquable. C'était plutôt une question d'exhaussement et d'exposition, conséquence de la tenue qu'elle avait choisie et qui semblait tout à fait appropriée pour une chaude soirée de janvier. (p. 16)

Je ne vous donne qu'un avant-goût (il m'a fait penser trait pour trait à Sheldon dans la série Big Bang Theory) mais cet homme est, parfois malgré lui, à mourir de rire. Quand il rencontre Rosie, une barmaid fumeuse, c'est comme une rencontre du troisième type : féroce et surréaliste. Elle est la parfaite copine qui fait peur aux mecs car jolie mais toujours fonceuse, à toujours dire tout haut ce qu'on pense tout bas. Place aux étincelles !

Tout le livre sonne du ton des personnages et les différentes quêtes ne sont que prétexte à se fendre la poire tout du long. Car en plus de ça vous découvrirez pourquoi Don a banni la glace à l'abricot et conçoit des repas normalisés tous les mardis, du homard (et que ce n'est absolument pas par manque de goût ou d'inspiration). Ca vaut bien toute une histoire !

 

Le théorème du homard - Graeme Simsion (NiL, 2014, 382 p.)

Posté par Mélopée à 18:38 - Littérature australienne - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Hélas moi aussi je veux le lire! Que fait la bibli? (bon, ce n'est pas comme si je n'avais rien à lire, mais de temps en temps on aime se détendre un peu)

    Posté par keisha, 25 juillet 2014 à 07:00
  • Bonjour Mélopée, roman très agréable et sympa en effet http://dasola.canalblog.com/archives/2014/04/14/29523894.html Bonne journée.

    Posté par dasola, 25 juillet 2014 à 07:08
  • J'ai beaucoup aimé aussi! J'ai failli mourir de rire par moments!

    Posté par Karine:), 26 juillet 2014 à 20:36
  • Je l'ai fini il y a peu, j'étais totalement prise dedans, et évidemment, ricanements de la hyène hilare au rendez-vous.

    Posté par A_girl_from_eart, 27 juillet 2014 à 20:48
  • Une amie vient de le lire et m'en a dit la même chose!! je stabilote!!

    Posté par Choupynette, 29 juillet 2014 à 17:34
  • Oui, un moment super sympa. J'ai eu du mal au début, puis le "malaise" s'est dissipé.

    Posté par Leiloona, 02 août 2014 à 09:47
  • C'est exactement la comparaison avec Sheldon qu'a fait ma libraire qui me le recommande chaudement.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 02 août 2014 à 22:54
  • Il a pas un syndrome d'Asperger ce Don ?

    Posté par Agnès, 24 août 2014 à 17:35

Poster un commentaire